Algérie-"Polisario", le nouveau scandale