El Guerguarat : La Dominique condamne les actes de provocation et de banditisme perpétrés par les milices du "polisario"

Lundi 23 novembre 2020 à 19:51

Actualités > Maroc
El Guerguarat : La Dominique condamne les actes de provocation et de banditisme perpétrés par les milices du "polisario"

La Dominique condamne les actes de provocation et de banditisme perpétrés par les milices du polisario dans la zone tampon d'El Guerguarat, a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères, du commerce international et des relations avec la diaspora du Commonwealth de Dominique.

"La Dominique est solidaire avec le Maroc en ce qui concerne la préservation de sa souveraineté et de son intégrité territoriale et condamne les actes de provocation, de banditisme, de vol et les autres pratiques inacceptables perpétrées par les milices du polisario", a souligné le ministère dans un communiqué.

Ces derniers "cherchent de manière délibérée et volontaire à interrompre la circulation civile des personnes et des biens dans la zone tampon d'El Guerguarat", poursuit le communiqué, qualifiant "l’entrée illégale" des milices de polisario dans la zone tampon d'El Guerguarat de "violation flagrante" du cessez-le feu, en vigueur depuis 1991.

"L'entrée illégale des milices du +polisario+ dans la zone tampon d'El Guerguarat constitue une violation flagrante de l'accord militaire n° 1, ainsi qu’une transgression flagrante des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et une grave menace pour la sécurité et la stabilité de la région", précise le ministère.

Le Commonwealth de Dominique, poursuit le communiqué, "soutient l'appel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à mettre fin aux incursions illégales dans la zone tampon d'El Guerguarat, afin d'assurer la sécurité des citoyens et la fluidité du trafic et de la circulation commerciale".

"Nous gardons l'espoir que le Secrétaire général des Nations unies et son envoyé personnel parviendront à une solution politique, définitive, pragmatique et durable à ce différend régional de longue date", a conclu le ministère.

Medi1TV Afrique en direct:

Source : MAP